« J’ai dit à Picasso que le vrai lieu du Musée imaginaire est nécessairement un lieu mental » André Malraux   (La Tête d’obsidienne, Paris, 1974) : paraphrasant   Léonard de Vinci pour qui la peinture est  « cosa mentale ». Picasso savait qu’il n’y était pas question du musée des préférences de chacun, mais d’un musée dont les œuvres semblent nous choisir, plus que nous ne les choisissons. « Le Musée imaginaire, ne peut exister que dans notre mémoire . L‘âme du Musée imaginaire (…) n’’enrichit » pas le Louvre, elle le met en question. »


ATOUT CLOWNS PRESENTE :

UN MUSEE IMAGINAIRE, UN MUSEE IMAGINE

 

Présentation de fin de stage :

 

Théâtre Gérard Philipe, 7 rue Pagès Montpellier

le 24 février 2018 à 21 h 00

Entrée libre, réservations conseillées au 04 67 58 71 96

 

 

 

 Un spectacle inspiré par les collections de boites de chocolat qui utilisent les chefs d’œuvres de l’art à des fins publicitaires.

Où Les clowns s’emploieront à transfigurer le banal, à exprimer des visions essentielles ou dissidentes   dans l’objectif de remettre l’imagination et les émotions au centre du discours sur l’art.

 

 « C’est fou l’effet que peut produire une illustration   […].  Elle a le pouvoir magique de transformer les boîtes à sucre en féeries étincelantes.  »    G-M. Bau, Imagine : Rembrandt, boîte à sucre et chocolat Van Houten, 1986.

 

 

Comments are closed.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.